2017 : Moins de journalistes tués

Les journalistes pris pour cible en Somalie (photo Human Rights Watch)

Annonces

Partagez!

En 2017, 65 journalistes professionnels, non professionnels ou collaborateurs de médias ont été tués à travers la planète.

En tout cas, c’est  ce que constate l’association « Reporter sans frontières ». Pour cette association, c’est une année où il y a eu moins de morts.

En Afrique, des journalistes travaillent dans une douleur pénible ; le plus souvent ils font l’objet de harcèlement ou même ignorés. A cause de ces faits, l’association « Reporter sans frontières » ne cesse de lancer un cri de détresse pour se faire entendre. Elle invite les Etats à respecter  les journalistes qui, nous dit-on, sont considérés comme le quatrième pouvoir.

Un appel de sourd ; puisque des journalistes africains reçoivent tous les jours des menaces de mort. Pour  l’année 2017, RSF a publié un rapport pour faire un bilan de la situation. Dans le document dont nous détenons une copie, elle a fait comprendre que sur les 65 journalistes tués  50 étaient des journalistes professionnels, 7 des journalistes-citoyens et 8 des collaborateurs des médias.

55 d’entre eux étaient des hommes (85%) et 10 des femmes (15%), 58 étaient des journalistes locaux (89%) et 7 des journalistes étrangers (11%) et qu’il y avait parmi eux 4% de journalistes freelance (à leur propre compte) et 1 fixeur (assistant du journaliste sur le terrain).

Pour dire vrai, les journalistes africains sont fatigués et ils souffrent péniblement dans l’exercice de leur fonction. Ils sont des éternels oubliés dans certains pays, surtout lorsqu’ils se trouvent dans un  pays de guerre. C’est  le cas de la Mauritanie, de la République démocratique du Congo ou même de la Gambie avec Yahya Jammeh.

Pour dire vrai, les journalistes continuent de vivre le calvaire. Ils sont harcelés. Dans certains pays d’Afrique, ils ont du mal à faire leur travail convenablement. Aussi, d’autres travaillent sans le respect de la convention collective. Ce que plusieurs entreprises de presse ne respectent pas. Triste sort!

LIRE AUSSI  Statut de Jérusalem : Macky Sall défie Trump

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "2017 : Moins de journalistes tués"

Laisser un commentaire