Congo : Vers l’amnistie des prisonniers politiques

Denis Sassou Nguesso à BrazzavilleDenis Sassou Nguesso à Brazzaville

Annonces

Partagez!

Le président Dénis Sassou Nguesso devra libérer ces détenus le 15 août prochain, à l’occasion de la célébration de la fête nationale qui leur est consacrée.

Le président Dénis Sassou Nguesso va amnistier le 15 août prochain les personnes détenues pour des raisons politiques. C’est ce que vient de confirmer une source proche de son entourage.

Cette décision a pour objectif d’apaiser les tensions sociopolitiques liées aux contestations postélectorales. Elle rentre aussi en droite ligne avec l’accord de Kinkala signé le 23 décembre 2017 entre les rebelles du Pool et les autorités congolaises.

L’amnistie du président est même un atout dans les négociations avec le FMI. Car c’est l’une des conditions posées par la diaspora congolaise et les confessions religieuses pour faciliter les négociations avec l’institution de Bretton Woods.

L’acte du président Dénis Sassou Nguesso permet également aux détenus politiques de participer à la vie démocratique du Congo en toute liberté.

Parmi les détenus à libérer les noms d’André Okombi Salissa et Paulin Makaya reviennent. Ces deux personnalités politiques avaient été condamnées pour atteinte à la sûreté de l’Etat et détention illégale d’armes de guerre.

LIRE AUSSI  Amnistie de 800 détenus à Abidjan : Guillaume Soro plébiscite Ouattara

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Congo : Les enseignants en colère

Laisser un commentaire