France : Emmanuel Macron veut un plan pénitentiaire avant fin février 2018

Emmanuel Macron, le président françaisEmmanuel Macron, le président français

Annonces

Partagez!

« J’ai demandé à ce qu’un plan pénitentiaire global me soit soumis avant la fin de février 2018 ». C’est du moins la conviction du président français Emmanuel Macron. Il a tenu ce discours lundi lors de la rentrée judiciaire de la Cour de Cassation.

L’état des centres de détention et maisons d’arrêt en France est montré du doigt par tout le monde. Epinglé par le Conseil de l’Europe, l’univers carcéral français est marqué par l’insécurité entre les détenus et l’insalubrité. Les vagues de suicides recensées sont l’un des symptômes du malaise dont souffrent les prisonniers.

Ce sont des choses que le président français compte rectifier en 2018. Du coup, il n’a pas hésité à se prononcer sur les conditions de détention dans les prisons françaises. Il a lancé une opération « prison morte ». Il a souligné les difficultés qu’engendre la surpopulation, aussi bien pour les détenus que pour le personnel. « Indigne ce taux d’occupation de 139%, indigne les matelas au sol, indigne les conditions de travail des personnels pénitentiaires », a dit Macron.  

Evidemment, c’est pour parler des difficultés, car il y a une surpopulation des détenus. « Pour autant, cette surpopulation est un symptôme et je ne veux pas une réforme qui ne cherche qu’à faire tomber la fièvre plutôt que de s’attaquer à la maladie », a-t-il ajouté.

Le président français était à la cour de cassation ; c’était lors de l’audience de la rentrée. Un moment idéal pour lui de profiter et de dire ses quatre vérités. « J’ai demandé à ce qu’un plan pénitentiaire global me soit soumis avant la fin de février 2018 qui concerne non seulement les questions immobilières, mais les personnels pénitentiaires, qu’il s’agisse des personnels de surveillance ou des personnels de probation ou d’insertion », tient-il à préciser.

Il compte sur ce plan qu’il veut finaliser. A cet effet, Nicole Belloubet a le devoir d’exécuter cet ordre du président Macron afin de calmer les esprits.

LIRE AUSSI  COP 23 Bonn 2017 : Le temps de l’action est venue

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "France : Emmanuel Macron veut un plan pénitentiaire avant fin février 2018"

Laisser un commentaire