Gabon : des ténors du P.D.G punis par Ali Bongo ?

Eric Dodo Bounguendza du PDGEric Dodo Bounguendza du PDG

Annonces

Partagez!

La sortie de certains ténors du P.D.G du gouvernement en a fait réagir beaucoup sur les réseaux sociaux. Certains estiment qu’il s’agit purement d’une punition, notamment des membres du Mouvement Gabonais pour Ali Bongo (Mogabo).

Paul Biyoghe Mba, Jean-Pierre Oyiba, Blaise Louembe, Nadine Anguile, Josué Mbadinga, Guy Rossatanga Rignault, Pacôme Moubelet Boubeya, Mathias Otounga Ossibadjouo ont-ils été punis par Ali Bongo ?

Le gouvernement de large ouverture qui a été formé a vu la sortie de ces hiérarques du P.D.G au bénéfice de technocrates et de membres de la société civile. Pourtant la politique a toujours primé au Gabon. Souvent au détriment de politique économique et sociale.

Pour les profanes de la politique gabonaise, on pourrait aisément croire au vu de leur sortie du gouvernement, qu’il s’agit d’une punition. Mais lorsqu’on analyse le calendrier politique gabonais, c’est une toute autre mission qui leur sera confiée. Bien plus importante pour le Chef de l’état. Remporter les prochaines législatives. Ces élections seront largement disputées par l’ensemble des parties de la majorité et de l’opposition. Contrairement aux dernières législatives, le boycott de l’opposition sera minime.

Pour garder la majorité au sein de l’hémicycle, le P.D.G a du pain sur la planche. Il faut notamment resserrer les rangs, et aller sur le terrain pour reconquérir le coeur d’une majorité de gabonais.

Faut-il rappeler ici que Paul Biyoghe Mba est un homme de fort de l’Estuaire? Jean-Pierre Oyiba du Haut Ogooué? Blaise Louembe et Pacôme Moubelet Boubeya hommes forts de l’Ogooué Lolo ? Ou encore Josué Mbadinga de la Nyanga?

Faut-il rappeler que certaines personnalités sont rappelées au gouvernement même après en être sorties?

Le Chef de l’Etat l’a bien compris. Les résultats de la dernière présidentielle étaient bien trop serrés. C’est la raison pour laquelle il chargera ses hommes les plus influents, de mener une campagne inédite sur le terrain. En les libérant de toute charge administrative.

LIRE AUSSI : Gabon : La polémique succède à la polémique

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher