Gambie : Le pouvoir fusille Yahya Jammeh

Adama BarrowAdama Barrow

Annonces

Partagez!

Les propos de l’ancien président de la Gambie Yahya Jammeh ont  amené une confusion totale dans les rangs du pouvoir gambien. Le gouvernement d’Adama Barrow qualifie de « choquants » les propos de l’ex-président.

« Aucun homme ou djinn (esprit) ne peut m’empêcher de revenir en Gambie », peut-on entendre dire sur cet enregistrement de l’ancien homme fort de ce petit pays d’Afrique de l’Ouest. C’est une déclaration qui, aujourd’hui, suscite des réactions nombreuses.

On en parle partout dans les rues gambiennes. Certains indiquent même que l’ex-président gambien continue d’avoir des espions dans le pays.

Dans un communiqué, le gouvernement gambien a qualifié de « choquantes et subversives » ces déclarations, faites en juin lors d’une conversation entre M. Jammeh et des responsables de l’ex-parti au pouvoir restés en Gambie. Il a promis qu’il agirait de manière déterminée et à la hauteur du bilan de l’ex-président, fait de « disparitions orchestrées par l’Etat, de kidnappings et de meurtres ».

« Ces enregistrements dévoilent en détail les efforts désespérés de l’ancien président pour rester politiquement pertinent en Gambie alors que la terreur et les crimes économiques qu’il traîne derrière lui sont examinés dans la perspective des possibles procès », lit-on à travers le communiqué du gouvernement Gambien. Que va-t-il se passer dans les tout prochains jours ?

Le débat est ouvert. Mais, il est difficile d’avoir une réponse adéquate. Les populations gambiennes commencent encore à avoir peur.

LIRE AUSSI  Yahya Jammeh prévient : « Personne ne peut m’empêcher de rentrer en Gambie »

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Gambie : Le pouvoir fusille Yahya Jammeh"

Laisser un commentaire