Ouganda : un pasteur américain accusé d’escroquer ses fidèles avec un «remède miracle»

pasteurpasteur

Annonces

Partagez!

Le prédicateur, actuellement recherché par les autorités locales, aurait distribué un médicament dangereux à base d’eau de javel qui soignerait jusqu’au VIH-Sida.

Robert Baldwin est accusé d’avoir distribué le produit chimique connu sous le nom de «Miracle Mineral Solution» par l’intermédiaire d’un réseau d’églises pentecôtistes, dans l’ouest de l’Ouganda.

Le présumé escroc, actuellement recherché par la police ougandaise, est originaire de l’Etat du New Jersey aux Etats-Unis.

Selon les médias locaux, des dizaines de milliers d’Ougandais, y compris des nourrissons de 14 mois à peine, auraient consommé le produit à base de dioxyde de chlore.

Il s’agit d’un puissant agent de blanchiment utilisé dans l’industrie textile. Ce, dans l’espoir de lutter contre des maladies comme le paludisme, le cancer et même le VIH/Sida.

L’ambassade des Etats-Unis en Ouganda a fermement condamné le ressortissant américain, en disant que la substance est extrêmement dangereuse et n’est pas un médicament. Le pasteur aurait déjà réussi à quitter le pays, selon la représentation diplomatique.

LIRE AUSSI Ouganda : un savon pour se protéger du paludisme

Comments

commentaires

Actualité africaine

Leave a comment

Your email address will not be published.


*