RDC : L’église protestante passe également à l’offensive

L'église protestante par la voix du pasteur EkofoL'église protestante par la voix du pasteur Ekofo

Annonces

Partagez!

L’église protestante par la voix du révérend pasteur Ekofo a évoqué les maux qui montrent que le pays va mal. C’était le 16 janvier, à l’occasion du 17e anniversaire de la mort de Laurent Désiré Kabila, l’ancien président et père de l’actuel chef de l’Etat.

Il y a quelques jours, l’église catholique, sous la conduite du Cardinal Monsengwo, se liguait contre le régime de Joseph Kabila. Longtemps restée silencieuse, l’église protestante s’est également prononcée mardi dernier. Au cours de l’homélie d’une messe commémorant le 17e anniversaire de la disparition de l’ancien président Laurent Désiré Kabila, le révérend pasteur Ekofo a interpellé le régime de Joseph Kabila.

En présence de la première dame, Olive Kabila, du Premier ministre, les présidents des deux chambres du parlement et des personnalités de la majorité, le pasteur Ekofo a listé les maux qui minent la RDC.  Le prélat évoque ainsi, l’absence de justice, d’autorité et de routes. Ce qui a laisse place à des violences, la pauvreté et la misère. D’un ton moins offensif que celui des catholiques, l’homme d’église a tout de même démontré que la RDC va mal.

Il parle d’un État qui n’existe pas et en appelle à léguer aux générations futures un « Etat qui existe réellement”. « Nous avons l’obligation de léguer à nos enfants un pays où l’État existe réellement. Je dis bien, réellement. Parce que j’ai l’impression que l’État n’existe pas vraiment », a laissé entendre l’homme de Dieu.

De ce fait, le prélat a appelé à l’unité du pays et non à la désunion. Une unité qui doit se consolider par le vivre ensemble, l’acceptation de l’autre, la tolérance, l’entente et le partage. La RDC est une grande Nation et le sera davantage si ses enfants se mettent ensemble et regardent dans la même direction. Les propos du pasteur protestant ont été largement salué surtout par rapport à la circonstance.

En réaction, le camp de la majorité par la voix du secrétaire général du parti présidentiel, Henri Mova, a expliqué que le pasteur s’adressait plutôt aux ennemis de la République. A tous ces gens qui ne veulent pas laisser le régime de Joseph Kabila travailler en paix. Que ceux-ci instrumentalisent la jeunesse et l’église.

LIRE AUSSI  Enjeux et perspectives de la présidentielle de 2019 au Sénégal

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "RDC : L’église protestante passe également à l’offensive"

Laisser un commentaire