Sahel : La France va envoyer 220 soldats supplémentaires

Annonces

Partagez!

La France a décidé d’envoyer 220 soldats supplémentaires au Sahel pour lutter contre le terrorisme. La décision a été annoncée au sommet de Pau en France, répondant ainsi à l’interrogation sur la volonté des Chefs d’Etat du G5 Sahel de maintenir la présence militaire française dans la région.

Le sommet de Pau tenue ce 13 janvier 2020 en France et ayant réuni le président français et les cinq Chefs d’Etat du G5 Sahel devait répondre à une question précise. Les Africains veulent toujours de la présence militaire française dans la région ?

La réponse est « oui ». « Les Chefs d’Etat du G5 Sahel ont exprimé le souhait de la poursuite de l’engagement militaire de la France au Sahel et ont plaidé pour un renforcement de la présence internationale à leurs côtés« , peut-on lire dans la déclaration finale.

Par ailleurs, le président français Emmanuel Macron a annoncé que 220 soldats supplémentaires seront déployés pour rejoindre les 4500 éléments de l’opération Barkhane déjà stationnés dans le Sahel.

La France et les 5 Etats du Sahel ont formalisé une coalition militaire dont les actions seront concentrées sur les frontières du Niger, du Mali et du Burkina avec pour cible prioritaire, l’Etat islamique au Grand Sahara, considéré comme le plus dangereux des groupes terroristes qui opèrent dans la région.

Le Chef de l’Etat français a dit aussi son indignation face aux discours « antifrançais » prononcés ces derniers mois en Afrique, considérant qu’ils sont nourris par d’autres « puissances étrangères » dans l’objectif d’agenda caché.

Lire aussi Les Chefs d’Etat du G5 Sahel à Pau en France

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Be the first to comment on "Sahel : La France va envoyer 220 soldats supplémentaires"

Laisser un commentaire