Sénégal : Déclaration Pathétique des présumés terroristes

présumés terroristesprésumés terroristes

Annonces

Partagez!

« On chauffait ma chambre au camp pénal », a soutenu Imam Alioune Ndao à la chambre criminelle de Dakar.

Pour ce présumé terroriste, lui et ses co-accusés laissaient passer une odeur nauséabonde et nuisible à la respiration avant qu’ils ne prennent leur repas. « Dans ma chambre, il y a un appareil qui projette des rayons. Lorsque je pose les pieds ça se déclenche et mes pieds tremblaient », a-t-il déclaré.

Des propos sortis lors des débats du procès de l’imam Alioune Ndao. Après ces déclarations de l’Imam, tout le monde se mis à pleurer hier, dans la salle 4 du tribunal de Dakar. L’émotion qui sera bouclée par les plaidoiries de la défense. Le juge a fixé le délibéré au 19 juillet prochain, après 27 jours de procès.

Avant de renvoyer les parties au jour du verdict, le magistrat a dû interrompre l’audience pendant cinq minutes. Et pour cause. La salle était sens dessus dessous après que l’imam Ndao a, pour sa dernière déclaration, parlé de ses «difficiles conditions de détention».

LIRE AUSSI  Sénégal : Vaste opération au niveau de la frontière avec la Gambie

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Sénégal : Déclaration Pathétique des présumés terroristes"

Laisser un commentaire