La croissance en hôtellerie limitée à l’offre moyen de gamme Afrique Francophone

Annonces

Partagez!

Pour Philippe Doizelet, les opportunités d’investissement dans le secteur hôtelier en Afrique francophone sont en augmentation.

En sa qualité de directeur associé de Horwath HTL France, il a déclaré que cette hausse s’explique principalement par le manque d’offre quantitative et qualitative dans certaines régions, car de nombreux hôtels ne sont pas en mesure de répondre à la demande croissante.

50% de ses transactions en Afrique en 2018 ont eu lieu dans la région francophone, Le directeur du Business Development, Erwan Garnier explique que le groupe hôtelier Radisson est l’un des opérateurs internationaux qui cible la région francophone.

«Le groupe hôtelier Radisson a identifié l’Afrique francophone comme un marché clé et nous sommes en pleine expansion dans la région pour devenir le leader du marché. Notre objectif est de doubler notre présence francophone actuelle pour atteindre 40 hôtels avec plus de 9 000 chambres sur le marché d’ici 2022, a-t-il fait observer.

Parmi les autres groupes hôteliers à la recherche de nouvelles opportunités de développement dans la région, on peut également citer Hyatt, Hilton, Marriott, Kempinski, ainsi que des groupes régionaux tels que Azalaï, Mangalis et Onomo.

Considéré comme une marque spécialiste régionale, mais avec une équipe de direction internationale solide, le groupe hôtelier Mangalis espère devenir la marque prééminente dans la région, a déclaré pour sa part son directeur général, Olivier Jacquin.

En 2022, Mangalis sera le leader de l’exploitation hôtelière régionale avec 20 établissements en exploitation et en développement, qui offriront 2 600 chambres supplémentaires dans les différents segments du secteur. Et avec des projets aussi ambitieux à l’échelle, l’année 2019 sera une année importante pour Mangalis qui lance quatre de leurs hôtels de la marque Noon au Bénin, au Niger et en Côte d’Ivoire.

Selon Philippe Doizelet, la croissance en Afrique Francophone reste limitée à l’offre moyen de gamme et jusqu’à présent, seules quelques destinations en Afrique francophone sont adaptées au développement d’hôtels haut de gamme, telles que la Côte d’Ivoire ou le Sénégal.»

LIRE AUSSI Quantum Global’s Hotel Fund acquiert l’Hôtel Mövenpick Ambassador à Accra

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "La croissance en hôtellerie limitée à l’offre moyen de gamme Afrique Francophone"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher