Gabon : la bourde du porte parole de la majorité présidentielle

Guy Christian Mavioga gabon

Annonces

Partagez!

Au Gabon, Guy Christian Mavioga, le porte-parole de la majorité républicaine et sociale vient-il de faire une bourde? C’est en tout cas ce que pensent certains cadres  de la majorité présidentielle.

Guy Christian Mavioga a manqué une occasion de se taire. Dans une interview accordée le 16 octobre dernier, le porte-parole de la majorité présidentielle tire à boulet rouge sur le PDG, parti politique dont Ali Bongo Ondimba, le Chef de l’Etat, est le « Distingué Camarade Président ». Mais Mavioga va plus loin, en qualifiant le parti de « premier danger  pour le Gabon ».

Une déclaration qui n’aura pas manqué de faire bondir la majorité présidentielle. Certains appellent déjà à la démission de Mavioga. « Certes, il est nécessaire de travailler sur la refondation du parti. Mais le Parti Démocratique Gabonais est jusqu’à preuve du contraire, le socle principal, et le premier parti au Gabon avec une majorité de députés à l’Assemblée Nationale » confie un cadre du parti.

Selon certains observateurs de la vie politique gabonaise proche du pouvoir, le discours du secrétaire général exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC) est opportuniste. Monsieur Mavioga tenterait de se repositionner à la veille des élections législatives.

Dans tous les cas, le prochain congrès extraordinaire du PDG qui aura lieu au mois de décembre prochain, sera animé. Selon certaines rumeurs, le parti pourrait choisir de changer de nom, et permettre l’élection des cadres du parti par les militants. Ce qui ne devrait pas plaire à tout le monde…

LIRE AUSSI : Gabon : Ce que Olam a fait du port d’Owendo

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Gabon / Mezui – Mavioga : Le clash !

Laisser un commentaire